Une poignée d’heures de débats, 200 rapports et 427,7 millions d’€ attribués. La commission permanente du conseil régional Grand Est a une fois de plus fait fissa dans le déroulé des votes de sa dernière session, vendredi à Strasbourg. Une minute de silence a d’abord été demandée par le président Rottner, en l’honneur des victimes de la collision de Millas. Le défilé des affaires courantes et des décisions adoptées à la majorité pour entériner les présentations et les travaux préalables dans les commissions, s’est poursuivi, comme lors des réunions précédentes, autour des dossiers d’économie, de formation professionnelle, de transports, d’agriculture, de sport ou de tourisme.

Et dommage si l’intitulé des présentations par les élus ne permet pas toujours de percer la réalité concrète de ce qui suit derrière. Loin d’un langage accessible au plus grand nombre, il faut parfois entamer une plongée dans le jargon administratif pour mieux cerner l’action engagée. Et ce, malgré la qualité, réelle sûrement, des initiatives.